Comment fonctionne le service de certification de Capsolo ?

Vous souhaitez protéger une de vos créations (logo, marque, projet d'application…) mais ne souhaitez pas déposer une enveloppe Soleau à l’INPI ? Capsolo fournit une preuve d’antériorité que vous pourrez faire valoir devant les tribunaux en cas de litige.

En quelques mots simples : grâce à l'horodatage, Capsolo propose au plus grand nombre et à des frais minimum, un service similaire à l'enveloppe Soleau en ligne. En pratique, Capsolo va calculer l'empreinte numérique de votre fichier et l'enregistrer dans les métadonnées d'un block de la blockchain Stellar. Ce système décentralisé, protégé par des procédés cryptographiques, garantit l'immuabilité des données qui y sont inscrites.

Voyagez avec nous dans le monde merveilleux des blockchains, des méthodes de consensus et de l’horodatage.

1La blockchain et l'horodatage

La blockchain ou « chaîne de blocs » n’est ni une entreprise, ni une application mais plutôt une toute nouvelle façon de sauvegarder les données sur Internet. Plutôt que de conserver l’information en un seul lieu comme le font les méthodes d’enregistrement traditionnelles, plusieurs copies des mêmes données sont stockées à différents endroits et sur différents appareils du réseau.

La blockchain doit son nom à son mode de fonctionnement et à la manière dont elle stocke les données. Les informations sont regroupées en blocs, qui forment une chaîne avec d’autres blocs d’informations similaires. C’est cet acte de relier des blocs en une chaîne qui rend l’information stockée si fiable. Une fois les données enregistrées dans un bloc, il n’est plus possible de les modifier sans avoir à changer tous les blocs qui suivent, ce qui rend impossible de le faire sans que les autres participants du réseau puissent le voir.

À tort, de nombreuses personnes limitent cette nouvelle technologie au transfert d’argent. La blockchain peut être exploitée pour une grande variété d’applications. Ses caractéristiques en font un support idéal pour d’autres applications. Elle peut être utilisée pour créer des réseaux sociaux, des messageries, des jeux, des plateformes de stockage, des systèmes de vote, des boutiques en ligne et bien plus encore. En ce sens, la blockchain est similaire à Internet. Certains l’ont surnommé « Internet 3.0 ».

Les informations enregistrées sur une blockchain peuvent prendre n’importe quelle forme ; transfert d’argent, de propriété, identité d’une personne, accord entre deux parties, ou même quantité d’électricité utilisée par une ampoule électrique.

Pour ce faire, il faut une confirmation de la part de plusieurs nœuds sur le réseau. Une fois qu’un accord - aussi connu sous le nom de consensus - est conclu, la donnée y est immuable ; elle ne peut être enlevée.

Ce pilier qu’est l’immuabilité fait de la blockchain et les principes de l’horodatage une association naturelle du fait de la sécurité qu’elle procure.

2Les protocoles blockchains

Les termes “algorithme” et “protocole” sont souvent utilisés de manière interchangeable, mais ils ne désignent pas la même chose. En termes simples, nous pouvons définir un protocole en tant qu’ensemble des règles principales d’une blockchain et un algorithme en tant que mécanisme par lequel ces règles seront suivies.

Quel que soit le contexte, un réseau blockchain sera construit sur un protocole définissant le fonctionnement supposé du système, de sorte que toutes les parties du système et tous les participants du réseau devront respecter les règles du protocole sous-jacent à ce système. Alors que le protocole détermine les règles, l’algorithme indique au système les étapes à suivre pour se conformer à ces règles et produire les résultats souhaités.

Il existe autant de protocoles différents que de blockchains. Chacune ont leur spécifié car un protocole peut avoir au plus deux de ces trois propriétés :

  • La disponibilité. Tous les nœuds opérationnels participant au consensus doivent produire une valeur.
  • La sureté. Tous les nœuds opérationnels doivent s’accorder en temps réel sur l’une des valeurs proposées par l’un des nœuds. Cette valeur doit être valide selon les règles définies par le mécanisme.
  • La tolérance aux fautes. Le mécanisme doit être capable de fonctionner même si un ou plusieurs nœuds sont défaillants.

Tout système de consensus distribué doit sacrifier l’une de ces caractéristiques. Il est essentiel de déterminer le bon protocole pour son application. Notre choix, longuement mûri, vise à apporter pleine satisfaction en terme de sécurité pour nos clients.

3Stellar, le grand gagnant

La plate-forme Stellar est un projet à but non lucratif créé par Jed McCaleb : une figure bien connue de la sphère cryptographique.

L’un des piliers fondateurs d’un réseau distribué est sa manière d’atteindre un consensus entre les différents serveurs. Le professeur David Mazieres, co-fondateur de Stellar, a créé une méthode de consensus appelé le Stellar Consensus Protocol (SCP) ou Federated Byzantine Agreement (FBA). C’est une alternative décentralisée au Practical Byzantine Fault Tolerance (pBFT) notamment utilisé par Ripple.

La plupart des implémentations pBFT favorisent la sécurité. C’est aussi le cas pour l’implémentation de Stellar. Il s’agit pour nous d’une caractéristique cruciale pour garantir un service qui ne négocie pas sur la qualité.

Sa faible latence, ou plus simplement, la vitesse de transaction est autre point fort de ce protocole. Contrairement à la preuve de travail (POW) utilisée par le Bitcoin, il n’y a pas de course à la résolution d’un puzzle mathématique nécessitant beaucoup d’énergie pour pouvoir gagner. Il s’agit juste d’un message et d’un processus de vote. Comme il n’y a qu’un message, les transactions se confirment beaucoup plus rapidement - toutes les 3 à 5 secondes.

Enfin, une attaque 51% peut provoquer de gros dégâts sur une blockchain du type Bitcoin. Elle nécessite de contrôler plus de 50% de la puissance de calcul du réseau afin de pouvoir stopper momentanément le fonctionnement normal de la blockchain.

Cette attaque n’est pas possible sur Stellar car la puissance de calcul n'est pas une caractéristique du consensus. Dans notre cas, il faut que 66 % des validateurs s’entendent pour saboter le consensus ; c’est tout bonnement impossible.

Grâce à sa technologie, le protocole a su convaincre des partenaires prestigieux comme IBM ou EY d’implanter le réseau dans leurs produits ou services.

4Le fonctionnement de Capsolo

Parce que nous valorisons la transparence, nous décortiquons ensemble le processus qui permet l’horodatage de vos données.

Tout commence par la création de votre compte sur notre site internet. La finalisation de cette première étape entraine la création d’un portefeuille Stellar. Votre mot de passe et la clé privée – l’équivalent d’un mot de passe sur une blockchain – de votre portefeuille Stellar sont tous les deux chiffrées ce qui nous empêche d’y avoir accès. Tout le processus est crypté de bout en bout pour assurer votre sécurité.

Lors de l’ajout d’un document pour horodatage, vous chargez votre document mais celui-ci n’est pas uploadé sur nos serveurs à moins que vous le demandiez explicitement. Notre application hash le document pour avoir son empreinte numérique. Celle-ci est spécifique à votre document. Elle est unique. Même la plus petite des modifications change la totalité de son empreinte. En revanche, il est impossible de retrouver le document original en partant du hash.

L’utilisateur est ensuite invité à renseigner son mot de passe ce qui permet de déchiffrer la clé privée attachée à son portefeuille Stellar. Le hash du document est ajoutée sur la blockchain où nous y inscrivons également un ID qui sert à faire la relation avec la base de donnée de Capsolo. Cette opération dans Stellar est signée de deux clés privées : celle de Capsolo puis celle de l’utilisateur.

Et voilà ! Vous venez d’horodater votre document sur la blockchain. En reliant le hash de votre fichier à l’ID de votre compte, vous pouvez prouver aux tribunaux que vous aviez bien créé ce document avant l’ajout dans la blockchain. C’est aussi simple que cela. Un début de preuve en 2 minutes à moindre frais, c’est aujourd’hui possible.

Lancez-vous !
Protégez sereinement vos idées dès maintenant !
Nous vous offrons vos cinq premières certifications
Déposer un fichier
Une personne faisant du Yoga.